Le disjoncteur différentiel : rôles, câblage et connexions

 

Les dispositifs différentiels sont obligatoires dans toute installation électrique. Ces dispositifs ont pour rôle de renforcer la protection des personnes et d’éviter les dangers liés à l’électricité.

Ils accompagne la prise de terre et complète le rôle protecteur de la mise à la terre. En effet, chaque prise de terre doit être nécessairement être accompagnée par un dispositifs différentiel dont le plus sensible le disjoncteur différentiel.

Rôles d’un disjoncteur différentiel :

Principe :

Dans le cadre d’une installation électrique domestique, le disjoncteur différentiel coupe le circuit en question dans le cas d’une fuite de courant. La fuite consiste dans une différence de l’intensité de courant entre la phase et le neutre. si la différence d’intensité détectée est supérieur au seuil de déclenchement, le disjoncteur coupe le circuit automatiquement assurant ainsi la protection du circuit et des individus contre les risques électriques.

Rôles :

Les fuites de courant électrique peuvent poser des risques graves, il est nécessaire donc de les prévenir. Pour cela la meilleure méthode est d’équiper le tableau électrique de disjoncteurs différentiels.

Bon à savoir :

Un disjoncteur différentiel 30mA est approprié pour se protéger du risque d’électrocution.

Types de disjoncteurs différentiels

Il existe trois types de disjoncteurs différentiels selon l’utilisation :

  • Type AC : pour les utilisations standards (éclairage, prises de courant,…)
  • Type A : Utilisé pour être lié aux appareils électroménagers récents. Ces derniers peuvent envoyer  du courant continu dans l’installation, et peuvent engendrer ainsi des déclenchements du disjoncteur.
  • Type HI, HpI ou SI : Ce type est utilisé si l’installation contient des dispositifs qui ne supportent pas des coupures très brèves, les alarmes et les congélateurs, par exemple

Branchement d’un disjoncteur différentiel :

  • Avant de brancher un disjoncteur différentiel sur le tableau électrique il faut couper l’alimentation électrique au disjoncteur général.
  • Il faut retirer le capot de protection et poser le disjoncteur différentiel directement sur le rail
  • Raccordez ensuite les fils de l’alimentation générale (phase et neutre) et respectez le code couleur : bleu pour le neutre et rouge pour la phase.
  • Les fils doivent être raccordés aussi au circuit concerné
  • Remettez le courant électrique et vérifiez le bon fonctionnement de votre réseau électrique.

Bon à savoir :

Assurez-vous que le disjoncteur différentiel est conforme aux normes en vigueur. Pour plus de sécurité faites-appel à un professionnel pour réaliser l’installation du disjoncteur différentiel, ceci limitera les risques électriques et vous protégera contre tout danger.

Disjoncteur et interrupteur différentiel, quelle est la différence ?

Le disjoncteur et l’interrupteur différentiel sont deux dispositifs de protection haute sensibilité. Ils ont des fonctions similaires avec quelques différences :

  • Un interrupteur différentiel ne détecte pas les courts-circuits et les surcharges électriques.
  • L’interrupteur est prévu pour protéger plusieurs circuits au même temps. En effet, les normes de sécurité exigent que chaque circuit inclut dans l’installation doit être protégé par un dispositif différentiel. La solution idéale est celle d’un disjoncteur, mais ça nécessite beaucoup d’espace (deux modules par appareil). L’interrupteur différentiel permet plutôt de regrouper plusieurs circuits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here