Une centrale hydraulique produit de l’électricité en utilisant la force de l’eau.
L’hydroélectricité est la première énergie renouvelable en France mais aussi dans le monde.
Il existe plusieurs types d’aménagements hydrauliques, en fonction de l’hauteur de la chute et du débit de l’eau, de hautes chutes, de moyennes chutes et au fil de l’eau. Un barrage retient l’écoulement naturel de l’eau, de grandes quantités d’eau s’accumulent et forment alors un lac.
Une fois l’eau stockée et en fonction des besoins, des valles sont ouvertes au niveau du barrage, pour que l’eau s’engouffre au niveau d’un long tuyau appelé conduite forcée, ces tuyaux à taille humaine conduisent l’eau à la centrale hydraulique situé en contrebat.
Pour préserver le milieu aquatique, un débit minimal est maintenu au niveau de la rivière entre le barrage et la centrale.
Dans la centrale, à la sortie de la conduite, la force de l’eau fait tourner une turbine qui fait à son tour tourner un alternateur.
Dans l’alternateur, il y aura production du courant électrique. Un transformateur élève la tension du courant de 250 milles ou 400 milles volts pour que ça soit transporté facilement dans les lignes à très haute tension réseau. Enfin, l’eau turbinée qui a perdu de sa puissance, rejoint le lit naturel de la rivière par un canal spécial appelé canal de fuite, tous les composants de l’installation sont surveillés, contrôlés et auscultés. La majorité des centrales sont automatisées et peuvent se mettre rapidement en marche pour répondre au pic de consommation. Les centrales hydroélectriques produisent une énergie qui n’émet pas de gaz à effet de serre. En France elle présente 75 pour cent de l’électricité verte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here