Tout savoir sur le circuit de terre

Pour éviter le phénomène d’électrisation on fait des circuits de terre (par abus de langage). Le circuit de terre sert de protection et de sécurité pour l’installation électrique aussi bien les personnes.

Comment le circuit de terre protège les personnes ?

Exemple courant :

Une machine à laver qui n’est par reliée par un circuit de terre et en présence de « fuite » de courant, toute personne qui touche la machine peut recevoir des dégâts énormes d’intensités différentes selon la gravité de la « fuite ». Si la machine dispose d’un circuit de terre, toutes les personnes sont théoriquement protégées.

prise de terre

Matériaux pour installations de mise à la terre

L’électrode de terre de fondation est constituée d’Acier rond (diamètre min. 10 mm) ou Acier en ruban (de dimensions min. 30 x 3,5 mm) et réalisée en acier zingué ou non zingué selon le type de montage dans du béton ou en INOX (V4A), matériau no 1.4571, pour le montage dans la terre. Le matériau des conducteurs devrait être choisi conformément à la norme NF EN 50164-2, afin de pouvoir intégrer à un système de protection contre la foudre bien évidemment. Pour des constructions avec stations de transformations intégrées, il serait nécessaire de prévoir pour l’électrode de terre des sections plus grandes (courants de court-circuit 50 Hz).

Raccordements à l’installation de mise à la terre

Pour toute installation de mise à la terre, on installera au moins un raccordement à la barre principale de terre (BPT). Déjà lors de la planification, on prévoira d’autres raccordements à l’électrode de terre de fondation. Ceux-ci sont prévus pour :

les connexions à la boucle de terre, p.ex. dans le cas de cuve blanche ou d’isolation périphérique des fondations

les tuyaux de gouttière

les mesures CEM

les extensions architecturales

l’équilibrage de potentiel de protection supplémentaire

les installations métalliques comme par exemple les rails d’ascenseurs, les supports en acier, les éléments de façade

les conducteurs de descente de la protection extérieure contre la foudre (éventuellement les conducteurs de descente intérieurs)

les chemins de câbles ou canaux de liaison vers d’autres constructions

– les mesures supplémentaires de mise à la terre, p.ex. électrode de terre de profondeur

Les raccordements aussi bien vers l’extérieur que vers l’intérieur doivent être conçus de manière à résister à la corrosion. Les éléments de raccordement appropriés sont p.ex.:

l’acier rond fortement allié (diamètre 10 mm) ou plat (dimensions 30 mm x 3,5 mm) en INOX (V4A), matériau no 1.4571

l’acier zingué rond (diamètre min. 10 mm) avec gaine plastique

les points de prise de terre.

circuit de terre

Lors de l’utilisation d’acier rond avec gaine plastique, il est nécessaire d’apporter un soin tout particulier au montage du fait du danger de rupture de la gaine plastique sous l’effet des basses températures ou en cas d’éventuelles sollicitations mécaniques lors du remblayage et du compactage de la fouille, p.ex. avec des cailloux. Ce danger n’existe pas si l’on utilise de l’INOX (V4A). Les barres de raccordement vers l’intérieur doivent avoir à partir du point d’introduction une longueur de 1,5 m et vers l’extérieur elles doivent également atteindre 1,5 m à partir du niveau du sol. Il arrive fréquemment que des barres de raccordement soient sectionnées par inadvertance par de la main d’œuvre non qualifiée, barres qui ne peuvent alors être réparées qu’au prix d’efforts considérables et de coûts élevés. C’est pourquoi les barres de raccordement seront pourvues d’un marquage bien visible pendant la phase de construction. Grâce au capuchon de protection pour barres de raccordement, il est possible de réaliser un marquage clair et de garantir ainsi une protection contre les accidents (p.ex. lors d’un ébavurage). Pour le raccordement à l’installation de mise à la terre ou à l’équilibrage de potentiel, les points de prise de terre ont fait leurs preuves dans le passé. Ils permettent de créer des raccordements ou des passages résistant à la corrosion. En les intégrant au coffrage (posés à plat sur la paroi), ceux-ci ne peuvent pas être sectionnés, permettant ainsi de réaliser des raccordements ultérieurement.

mise à la terre

Connexions

Les connexions des éléments de l’électrode de terre de fondation devraient être réalisées de manière à être durablement conductrices électriquement et solides mécaniquement. Les éléments en fer tels que treillis soudés, corbeilles d’armature ou fers d’armature améliorent la fonction de l’électrode de terre de fondation et doivent de ce fait être connectés à celle-ci. Ces connexions sont à réaliser à des distances de 2 m de manière à être durablement conductrices électriquement. On peut utiliser pour ce faire des connexions vissées, serrées ou soudées. Ces connexions seront réalisées rationnellement au moyen de connexions vissées selon NF EN 50164-1 (C 17-151-2)

la mise à la terre

Les connexions soudées exigent l’approbation de l’ingénieur civil responsable et des connaissances particulières de la part du monteur ainsi que la mise à disposition sur place de l’appareil et des outils de soudage nécessaires. L’utilisation de raccords à clavettes n’est pas autorisée en cas de compactage ou de vibrage mécanique du béton. L’utilisation de bornes ou connecteurs dans les systèmes de mise à la terre pour des installations de commutation de moyenne tension est soumise au respect des spécifications concernant les courants de court-circuit 50 Hz.

Source de cet article : https://www.elvatec.ch/sites/default/files/uploads/dehn/DEHN-FRANCE/pdf/mise_a_la_terre.pdf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here