Étapes de la fabrication de son Vélo Électrique !

 

Vous avez envie de créer un vélo électrique ? Vous avez peut-être besoin de vous fournir quelques accessoires pour ce faire !
Ne vous inquiétez pas on va tout expliquer en détails les étapes de la fabrication d’un vélo électrique.

Vous pouvez construire facilement un vélo électrique à partir d’un vélo ordinaire auquel vous ajoutez les cinq éléments suivants :
-un moteur
-une batterie
-un accélérateur
-un lien entre le moteur et la roue ou les pédales
-un contrôleur

Description détaillée des étapes à suivre

1ère étape :
Cherchez un vélo en bon état. Il faut que le vélo que vous allez choisir soit confortable et que les freins fonctionnent normalement. Si un vélo n’est un bon état et avec ajout d’un matériel qui pèse plus que vingt kilos vous allez faire face dans ce cas à des risques inévitables. Le plus petit problème présent sur le vélo peut vous poser des dangers au cours de son utilisation après fabrication. Les vélos à suspension que vous achetez en magasin font très bien l’affaire, mais vous devriez peut-être changer les pneus à pression basse dont ils sont équipés pour des pneus plus résistants à haute pression. C’est aussi une façon moins chère d’obtenir plus d’autonomie sans acheter de batteries supplémentaires. Concernant le modèle, il serait mieux d’acheter un avec un triangle entre les jambes de la personne utilisatrice.

2ème étape :
Pour le choix du vélo, choisissez un ayant des pignons multiples sur le pédalier.

3ème étape :
Il est nécessaire d’avoir un panier en arrière. Pourquoi faire ? Vous allez certainement les batteries en dedans.

4ème étape :
Trouvez des batteries convenables. Vous allez devoir connaitre la tension nécessaire avant d’aller acheter le matériel nécessaire. En général, les vélos électriques ont des batteries de 24 ou de 36 volts. Si vous choisissez une tension plus élevée, le matériel devient alors plus cher et plus difficile à trouver. Il serait mieux dans ce cas de vous procurer de petites batteries au plomb qu’on utilise souvent dans les onduleurs. Elles ont généralement une tension de 12 volts et une capacité de 7 à 12 ampères par heure.

5ème étape :
Achetez les câbles. Procurez-vous du câble en cuivre gainé pour relier les batteries ensemble. Les câbles solides (de ceux qu’on utilise pour les appareils électroménagers) ne vont pas survivre aux vibrations provoquées par le déplacement du vélo. Méfiez-vous quant au choix des câbles.

6ème étape :
Cherchez à trouver un chargeur bien adapté aux batteries. Normalement, vous devriez pouvoir en trouver un dans le même endroit où vous avez acheté les batteries. Cependant, si vous disposez de batteries au plomb, vous pouvez utiliser un chargeur pour voiture, dans ce cas vous devriez recharger chacune des batteries séparément. Ça vaut la peine !

7ème étape :
Le moteur ! Trouvez un moteur performant !
Choisissez un moteur avec un pignon pour chaine de vélo sur l’axe de sortie.

8ème étape :
Achetez un contrôleur « brossé ».

9ème étape :
Optez pour le meilleur choix d’accélérateur. Il est recommandé d’acheter un accélérateur « à effet Hall » au même endroit que celui où vous avez acheté le contrôleur.

10ème étape :
Achat de connecteurs pour les batteries.

11ème étape :
Une plaque en métal devrait être procurée. Il serait nécessaire de choisir une plaque en acier de 3 mm ou en aluminium de 6 mm ou 7 mm.

Bon à savoir :
L’aluminium est plus léger et plus facile à travailler que l’acier, mais il est aussi plus cher. Les dimensions de la plaque vont varier selon les dimensions du triangle sur le vélo.

12ème étape :
Vous devriez vous disposer de colliers. Choisissez trois gros colliers à vis que vous pouvez fixer aux tubes sur le vélo. Le diamètre des tubes va varier, c’est pourquoi vous allez devoir les mesurer. Ils pourraient être vendus sous le nom de « colliers de plombier en acier inoxydable » dans le magasin de bricolage où vous allez jeter un coup œil.

13ème étape :
Procurez-vous une chaîne de vélo. Une chaine de 3 mm à vitesse simple ou une ponceuse et une chaine à vitesse multiple de 2 mm fera l’affaire.

14ème étape :
Achat d’un maillon de raccord pour la chaine (de 2 ou 3 mm).

15ème étape :
Achetez encore le reste du matériel nécessaire : des joints et des boulons de remplacement pour le moteur.

16ème étape :
Cherchez l’onduleur.

17ème étape :
Assemblez tout le matériel. Fixez l’accélérateur au contrôleur, puis le moteur à l’accélérateur, reliez les batteries les unes aux autres et reliez les batteries au contrôleur.

18ème étape :
Reliez les batteries en série.

19ème étape :
Reliez les batteries en parallèle car leurs capacités vont s’ajouter.

20ème étape :
Faites attention en connectant les batteries. Vous ne devez jamais refermer le circuit sur les batteries seules.

21ème étape :
Allumez l’accélérateur. Le moteur devrait se mettre à tourner. S’il ne tourne pas, vérifiez toutes les connexions. Soyez patient, une petite faute pourrait tout anéantir. Si tout fonctionne dans les normes, prenez des notes pour enregistrer comment vous avez réalisé l’installation.

22ème étape :
Passez maintenant à la construction. L’idée ici est de monter le moteur dans le triangle que forme le cadre du vélo et de fixer la chaine au pignon sur l’axe du moteur.

23ème étape :
Faites des tests.

24ème étape :
Installez la plaque en métal. Si tout a l’air bien, maintenez la plaque en métal en place sur le triangle et le moteur. Procurez-vous un marqueur indélébile et dessinez la forme que vous allez devoir découper sur la plaque pour que le moteur tienne bien et pour que la plaque rentre dans le triangle du cadre. Après, vous allez fixer le moteur avec des vis et des boulons et la plaque doit toucher le cadre du vélo sur trois points au minimum ou elle ne va pas tenir en place.

25ème étape :
Prenez votre scie électrique et au travail. N’oubliez pas un coup de ponceuse pour lisser les bords. La limeuse va vous prendre beaucoup plus de temps, mais elle fonctionne aussi, surtout sur l’aluminium.

26ème étape :
Testez une nouvelle fois l’installation.

27ème étape :
Percez les trous pour le moteur sur la plaque.

28ème étape :
Montez après la plaque sur le cadre. Vous vous souvenez des trois points de la plaque qui doivent toucher le cadre ? Maintenant, vous devez percer des trous à ces trois points pour pouvoir fixer la plaque sur le cadre avec les colliers. Une perceuse avec une roue dentée fera très bien l’affaire. Le foret de la perceuse pourrait aussi y arriver, mais il va vous falloir faire de nombreux trous en ligne droite. Tenez bon jusqu’à la fin de réalisation de votre propre vélo électrique ça vaut la peine !

29ème étape :
Montez la chaine.

30ème étape :
On passe maintenant à la vérification de l’installation. Vous avez maintenant un vélo avec un moteur monté sur le cadre et relié aux pédales. Vous ne pouvez plus changer les vitesses sur le pignon avant, car les deux chaines vont cogner l’une contre l’autre, c’est pourquoi vous devez ajuster la manette du dérailleur pour éviter que cela se produise (ou vous pouvez simplement la recouvrir de ruban adhésif). Une fois que toute l’installation mécanique fonctionne, allez faire un tour pour vous assurer qu’aucune pièce n’est bloquée et que la chaine ne tombe pas. On est presque fini !

31ème étape :
Fixez le contrôleur sur le panier arrière ou quelque part sur le cadre. Les colliers de serrage font très bien l’affaire. Ensuite, installez l’accélérateur.

32ème étape :
Fixez l’accélérateur sur le guidon.

33ème étape :
Branchez les câbles du contrôleur à l’accélérateur.

34ème étape :
Fixez les câbles du moteur au contrôleur.

35ème étape :
Testez l’installation.
Pour le test l’installation, retournez le vélo à l’envers. Reliez les batteries au contrôleur en suivant les instructions qui les accompagnaient. Actionnez l’accélérateur. Voyez-vous le moteur tourner ? La roue arrière du vélo se met-elle à tourner ? Lâchez l’accélérateur. La roue s’arrête-t-elle de tourner ? Si vous n’avez pas relevé la roue au-dessus du sol, vous allez voir le vélo partir à toute vitesse dans le garage pour aller s’écraser contre le mur. Soyez vigilent !

36ème étape :
Trouvez un support semi-permanent aux batteries. Vous allez peut-être devoir faire plusieurs ajustements après l’avoir essayé plusieurs fois.

37ème étape :
Ajustez les câbles. Utilisez des colliers de serrage pour éviter que les câbles pendent et se prennent dans la chaine. Le chatterton ne résiste pas bien au soleil et à la pluie et il laisse des traces collantes.

Point Info !

Un grand nombre de vélos traditionnels sont compatibles pour la mise en place d’un kit ou d’un processus électrique (comme celui expliqué dans l’article : les étapes de fabrications et l’ajout d’accessoires nécessaires). En revanche, il existe quelques vélos qui ne peuvent pas accueillir ce système. Pour cela, il faudra alors, équiper son vélo d’un kit fait sur-mesure en fonction du vélo.

votre electricien paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here